Partager :

">

Partager :

" />

L’Assemblée du Conseil de l’Europe reconnaît le « génocide » des chrétiens et des autres minorités irakiennes

C’est une première victoire pour la reconnaissance du drame subi par les Chrétiens et autres minorités en particulier en Irak, et va permettre aux États, notamment en Europe, de sanctionner leurs propres ressortissants qui participent ou font l’apologie de tels actes.

Mis en ligne le 28 janvier 2016 Imprimer Imprimer

L’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe a adopté le mercredi 27 Janvier 2016 une résolution condamnant les crimes de l’« État islamique » : « Il importe que les États agissent en vertu de la présomption que Daesh commet un génocide et aient conscience du fait que cette situation impose d’agir au titre de la Convention des Nations Unies pour la prévention et la répression du crime de génocide de 1948. »
L’Assemblée a souligné que : « le droit international impose aux États l’obligation positive de prévenir tout génocide et, par conséquent, de faire tout leur possible pour empêcher leurs propres ressortissants de prendre part à de tels actes. » L’ECLJ (European Centre for Law and Justice) se félicite de cette Résolution très forte, adoptée par 117 voix contre une.
C’est une première victoire pour la reconnaissance du drame subi par les Chrétiens et autres minorités en Irak. C’est aussi un succès pour la pétition initiée par l’ECLJ.

La reconnaissance du « génocide » permet aux États, notamment en Europe, de sanctionner leurs propres ressortissants qui participent ou font l’apologie de tels actes.
La Résolution établit un lien entre les attaques terroristes à Paris et Daesh (§5 et 6) et met en garde les États contre les risques que « ces combattants cherchent, à la fois lorsqu’ils sont à l’étranger et après leur retour, à élargir le soutien à leur cause et à étendre les réseaux de terroristes radicaux en recrutant de nouveaux adeptes, en glorifiant les actes terroristes ainsi qu’en partageant leur expérience avec de nouvelles recrues et en leur assurant une formation aux méthodes terroristes. »
L’ECLJ souhaite rendre un hommage particulier au député Pieter Omtzig (PPE, Pays-Bas), qui a demandé la reconnaissance du génocide à l’Assemblée.

Notre prochaine échéance pour cette reconnaissance internationale du génocide sera le jeudi 4 février 2016.
Ce jour-là, le Parlement européen doit lui aussi se prononcer sur une résolution similaire « Massacre systématique des minorités religieuses par le groupe « État islamique » »
Il est crucial que le Parlement européen qualifie également les meurtres de masse commis par l’État islamique de « génocide ». Nous avons besoin de votre soutien pour convaincre les députés de leur responsabilité.
S’il vous plaît, si vous n’avez pas encore signé la pétition, signez-là et partagez-là ensuite.
Merci pour votre soutien !

Source : Centre européen pour la loi et la justice


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail