La France en tête pour les bébés nés hors mariage

Au sein de l’Union européenne, la France est le pays où la part des naissances hors mariage est la plus élevée. Elles sont majoritaires dans huit pays sur les vingt-huit : France, Slovénie, Bulgarie, Estonie, Suède, Danemark, Portugal et Pays-Bas.

Mis en ligne le 7 septembre 2018 Imprimer Imprimer

Sur les 770 000 bébés nés en France en 2017, 60% ont des parents qui ne sont pas mariés, indique l’Insee dans une étude publiée le 4 septembre 2018.

Au début du XXe siècle, les naissances hors mariage représentaient moins d’une naissance sur dix. La part de naissances hors mariage est la plus élevée dans les départements et régions d’outre-mer et dans l’Ouest de la France.

Chez les jeunes parents, la tendance est encore plus nette. En 2017, les naissances hors mariage représentent 80 % des naissances chez les mères de moins de 25 ans, et près de 90 % chez les pères de moins de 25 ans. Les chiffres de l’Insee montrent que plus les parents sont âgés, moins les naissances hors mariages sont fréquentes.

Au sein de l’Union européenne, la France est le pays où la part des naissances hors mariage est la plus élevée. Elles sont majoritaires dans huit pays sur les vingt-huit : France, Slovénie, Bulgarie, Estonie, Suède, Danemark, Portugal et Pays-Bas.

À l’inverse, dans huit pays, plus des deux tiers des naissances ont lieu dans le mariage. En Grèce en particulier, avoir un bébé sans être marié est rare et représente moins d’un cas sur dix, quand en Pologne, trois bébés sur quatre ont des parents mariés.

L’étude souligne également que parmi les mères non mariées quand elles sont devenues enceintes et ayant donné lieu à une naissance en 2017, 3 % se sont mariées avant la naissance de leur bébé. Ce comportement désormais rare, était très répandu quand les naissances hors mariage n’étaient pas la norme sociale. 63 % des femmes non mariées quand elles étaient enceintes se mariaient avant la naissance de leur bébé en 1970.


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail