Partager :

">

Partager :

" />

La DREES publie son rapport annuel : augmentation des IVG réalisées en France

Alors que le nombre d’avortements était censé baisser avec le temps,celui-ci est à nouveau en hausse malgré le recours de plus en plus fréquent à la « contraception » d’urgence.

Mis en ligne le 13 juillet 2015 Imprimer Imprimer

La Direction de la Recherche, des Etudes, de Evaluations et des Statistiques – DREES, a publié le 10 juillet  son rapport sur l’IVG, analysant les données de 2013 :

« En 2013, 229 000 interruptions volontaires de grossesse ont été réalisées en France. » La DREES considère que « leur nombre est relativement stable depuis 2006 et varie peu chaque année ». Elle note cependant « une hausse en 2013 » [1], avec « près de 10 000 IVG de plus qu’en 2012 ».

Les auteurs, s’appuyant sur l’enquête Fecond de l’INED, remarquent : « Le nombre des IVG, y compris chez les plus jeunes, ne s’explique pas principalement  par un défaut de couverture contraceptive ». En revanche, « les femmes ont davantage recours à la contraception d’urgence : depuis 2005, plus d’1 million de pilules du lendemain et du surlendemain sont vendues chaque année ».

La DREES souligne les grandes tendances :

  • En termes d’âge : « les femmes de 20 à 24 restent les plus concernés » tandis que « les taux continuent à décroitre chez les moins de 20 ans ».
  • En termes de « technique » : « les IVG médicamenteuses représentent 58% des IVG », « 16% des IVG ont lieu en cabinet ».

[1] . La DREES recensait 219 100 IVG en 2012.

Source : Généthique

Télécharger le rapport

Sur le même thème :

Sur le handicap : Evaluation du DPANI : entre technique et éthique ? (2/2)

Enceinte et en difficulté ? Besoin d’écoute et de conseils ? Contactez SOS Femmes enceintes

Foetus2


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail