Partager :

">

Partager :

" />

La Bible existe maintenant dans 542 langues

Selon le Rapport sur l’accès aux Écritures saintes dans le monde, 2886 langues disposent d’au moins un livre biblique. Les linguistes estiment à environ 6900 le nombre de langues parlées actuellement dans le monde.

Mis en ligne le 8 mai 2015 Imprimer Imprimer

L’Alliance biblique universelle (ABU) a annoncé dans son Rapport sur l’accès aux Écritures saintes dans le monde avoir traduit la Bible dans 30 nouvelles langues en 2014. Ainsi, la Bible complète est disponible en 542 langues, le Nouveau Testament en 1324 langues et des portions plus courtes des Écritures dans 1020 nouvelles langues.
Selon le Rapport sur l’accès aux Écritures dans le monde, 2886 langues disposent d’au moins un livre biblique. Les linguistes estiment à environ 6900 le nombre de langues parlées actuellement dans le monde.

Année des records dans la traduction biblique
L’Alliance biblique universelle parle de 2014 comme d’une année des records en matière de traduction biblique. Les Sociétés bibliques ont en effet achevé 51 traductions, susceptibles de toucher un total de 1,3 milliard de personnes – dont environ 1,2 milliard de Chinois (grâce à une édition d’étude du Nouveau Testament en mandarin) et 146 millions de locuteurs d’autres langues.
Alliance Biblique UniverselleCes progrès n’ont pu être accomplis que grâce au soutien d’un grand nombre de donateurs et donatrices. La Société biblique suisse explique que les dons récoltés en Suisse ont permis notamment le financement de traductions en Géorgie, en Inde et au Cambodge. Néanmoins, pour 1,3 milliard de personnes dans le monde, il n’existe aucune traduction intégrale de la Bible dans leur langue maternelle.

La Parole de Dieu pour la première fois dans leur langue
Comme l’explique la Société biblique suisse dans un communiqué, 30 primo-traductions ont été publiées au cours de l’année écoulée ; cela signifie que c’est la première fois que la Parole de Dieu a été traduite dans ces langues. Parmi celles-là, 18 sont des bibles intégrales. Les 3,1 millions de Bantous locuteurs du yao au Malawi sont le plus grand groupe linguistique qui en a bénéficié.
Les 21 traductions restantes sur les 51 achevées en 2014 sont des nouvelles traductions ou des révisions. Cela signifie que dans ces langues, la Bible avait déjà été traduite, pour certaines il y des siècles. Comme une langue évolue au cours du temps, la bible doit être révisée ou retraduite. Lors d’une nouvelle traduction, on recommence tout le processus de traduction en se basant sur les textes originaux ; le genre de traduction est redéfini : par exemple, mettre l’accent sur la fidélité aux textes originaux ou plutôt favoriser la compréhension du lecteur. Dans le cas d’une révision, le texte d’une Bible existante est retravaillé au niveau du langage ; le style et le type de traduction restent inchangés.

Source : Le Christianisme aujourd’hui

Site de l’Alliance Biblique Française


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail