Partager :

">

Partager :

" />

L’« Etat de Palestine » préside le Groupe des 77 et la Chine

Mis en ligne le 23 janvier 2019 Imprimer Imprimer

Le Groupe des 77 est une coalition de pays en développement conçue pour qu’ils puissent peser sur
les décisions internationales, et promouvoir les intérêts économiques et politiques collectifs de ses
membres. Créée par 77 pays, l’organisation en compte actuellement 134 (parmi les 193 pays membres
de l’ONU) mais a gardé son nom d’origine. Elle représente 80% de la population mondiale.
Le président palestinien Mahmoud Abbas a pris la présidence tournante du « Groupe des 77 et de la Chine », à New York le 15 janvier 2019 au siège de l’ONU.

Vers la reconnaissance d’un Etat palestinien…

En Octobre 2018, une large majorité de l’Assemblée générale des Nations Unies (dont la France) a voté pour que l’Autorité Palestinienne préside le groupe des 77. N’étant que membre observateur (depuis 2012), il a été décidé d’accorder à « la Palestine » des privilèges juridiques supplémentaires. Cette mesure donne à l’Autorité Palestinienne la capacité d’agir à tous égards en tant qu’État membre. Une nouvelle étape dans la reconnaissance de la Palestine en tant qu’État membre ?
Presque du déjà réalisé, si l’on s’en réfère à l’accueil du chef de l’ONU, Antonio Guterres :

« Votre présence aujourd’hui témoigne ainsi du ferme engagement de l’État de Palestine à une présidence efficace du « Groupe des 77 et la Chine (…) La Palestine et ses citoyens ont une expérience directe de certains des problèmes mondiaux les plus difficiles et les plus dramatiques auxquels nous sommes confrontés. Vous êtes bien placés pour assumer cette présidence de cet important groupe de pays. »

Le ton est donné. Mahmoud Abbas s’est engagé à défendre notamment le droit au développement « pour ceux qui vivent sous le joug colonial et sous occupation étrangère. » ! (Source)

Alors que l’ONU viole sans retenue le Règlement intérieur de l’Assemblée générale, appelons la sagesse
dans la confusion, et la confusion chez les ennemis d’Israël : que M. Abbas soit empêché de manipuler
les débats.
Prions que la France, pour sa part, en finisse avec les « en même temps » envers Israël.
NB : 3 pays seulement (Allemagne, Grande Bretagne et Pays-Bas) ont précisé que leur vote favorable
« ne signifie en rien une reconnaissance de l’État de Palestine ».

Source : Lettre Tsarfat Pour Israël

_____________________________________________

Sur le même thème :

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail