JI Packer, auteur de « Connaître Dieu », décède à l’age de 93 ans

L’influent théologien évangélique laisse une dernière leçon à l’Église: Glorifier le Christ en toutes choses. Packer a été l’un des trois leaders évangéliques les plus influents en Angleterre (avec John Stott et Martyn Lloyd-Jones).

Mis en ligne le 20 juillet 2020 Imprimer Imprimer

James Innell Packer, mieux connu de beaucoup comme JI Packer, était l’un des leaders évangéliques les plus célèbres et les plus influents de notre époque. Il est décédé le 17 juillet à l’âge de 93 ans.

JI Packer est né dans un village à la périphérie de Gloucester, en Angleterre, le 2 juillet 1926.

Il était issu d’un milieu modeste, étant né dans une famille qu’il qualifiait de classe moyenne inférieure. Le climat religieux à la maison et à l’église était celui de l’anglicanisme de nom plutôt que celui de la foi évangélique en Christ attesté comme Sauveur (quelque chose que Packer n’a pas appris dans son Église d’origine). L’expérience d’enfance qui a changé la vie de Packer est survenue à l’âge de sept ans lorsqu’il a été chassé de la cour d’école par un tyran sur la route très fréquentée de Londres à Gloucester, où il a été heurté par une fourgonnette et a subi une grave blessure à la tête. De ce fait, il a porté une bosse visible sur le côté de la tête pour le restant de sa vie. Néanmoins, Packer ne se plaignait pas et acceptait ce que la Providence avait amené dans sa vie depuis cette séquence d’enfance.

La conversion de Packer au Christ, qui s’est produite dans les deux semaines suivant son inscription en tant qu’étudiant de premier cycle à l’Université d’Oxford, a été bien plus importante que son accident. Packer a consacré sa vie au Christ le 22 octobre 1944, alors qu’il assistait à une rencontre d’évangélisation parrainé par la section InterVarsity (équivalent des Groupes Bibliques Universitaires) du campus. Bien que Packer ait été un étudiant sérieux poursuivant des études classiques, l’élan de coeur qui le portait, lors de sa vie à Oxford, était d’ordre spirituel. C’est à Oxford que Packer a assisté pour la première fois à des conférences de CS Lewis, et bien qu’ils n’aient jamais fait mutuellement connaissance, Lewis exercera une puissante influence sur la vie et le travail de Packer. Lorsque Packer a quitté Oxford en 1952, avec son doctorat sur Richard Baxter en poche, il n’a pas immédiatement commencé une carrière universitaire mais a exercé durant un mandat de trois ans en tant que pasteur de paroisse dans la banlieue de Birmingham.

Packer a eu une vie professionnelle variée. Il a passé la première moitié de sa carrière en Angleterre avant de déménager au Canada pour la seconde moitié. En Angleterre, Packer a occupé divers postes d’enseignement dans des facultés de théologie à Bristol, période au cours de laquelle il a passé un intermède de dix ans en tant que directeur de Latimer House à Oxford, un centre d’échange ayant en vue les intérêts évangéliques de l’Église d’Angleterre. C’est à ce titre que Packer a été l’un des trois leaders évangéliques les plus influents en Angleterre (avec John Stott et Martyn Lloyd-Jones). Le déménagement de Packer au Regent College de Vancouver en 1979 a choqué le monde évangélique, mais a élargi son influence pour le restant de sa vie.

Lire l’article complet

Source : Christianity Today


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail