Euthanasie aux Pays-Bas : « tuer » ses patients ou « mettre fin à leur vie » ?

Selon le chef du parti chrétien protestant, les Pays Bas sont désormais dans une « culture de l’euthanasie » où « les personnes déprimées et les personnes à faible mobilité seront retirées de la société avec une pilule ».

Mis en ligne le 9 août 2017 Imprimer Imprimer

Le chef du parti chrétien protestant des Pays Bas (SGP), Van der Staaij, a déclaré dans un article du Wall Street Journal : « Aux Pays-Bas, les médecins vous tuent ». Son parti est en effet opposé de manière virulente à une nouvelle proposition de loi, la D66, qui permettrait d’étendre l’euthanasie aux personnes ayant vécu une « vie complète et entière », sans autre condition. Selon Van der Staaij, les Pays Bas sont désormais dans une « culture de l’euthanasie » où « les personnes déprimées et les personnes à faible mobilité seront retirées de la société avec une pilule ». « La question urgente est de déterminer où la pente se termine et où l’abîme commence », conclut-il.

Sa déclaration a suscité de vives réactions comme celle du médecin El Maroudi dans le National Review : « Les médecins ne tuent pas leurs patients, ils les aident à mettre fin à leur vie. La différence entre les deux pourrait ne pas être claire, mais elle revêt une grande importance. Si les médecins tuaient leurs patients, ils seraient punis par la loi ».

Pour aller plus loin :

Source : Généthique

Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail