Etats-Unis : vers l’arrêt des subventions versées au Planning familial

Une vidéo tristement éloquente, filmée par des enquêteurs du Center for Medical Progress, a été publiée. Après trois ans d’enquête, cette vidéo dévoile les « activités criminelles » du Planning familial américain.

Mis en ligne le 5 août 2015 Imprimer Imprimer

Un scandale a éclaté aux Etats Unis lorsque le Center for Medical Progress a mis en ligne une vidéo, filmée en caméra cachée. La vidéo montre une responsable du Planning familial détailler le processus d’avortement par naissance partielle, une méthode qu’elle reconnaît être pratiqué par le Planning familial et qui permet de conserver en bon état certains organes du fœtus avortés, et discuter du prix de vente de ces organes (cf. Synthèse Gènéthique du 15 juillet 2015).

Or, l’avortement par naissance partielle est une pratique interdite aux Etats Unis et la vente d’organes humains constitue un crime fédéral. Le Center for Medical Progress a depuis publié deux autres vidéos de ce genre. La dernière en date montre un responsable du Planning familial discutant du prix des organes à l’unité. « Je pense que de procéder à l’unité fonctionne un peu mieux, de cette manière nous pouvons évaluer combien nous pouvons en retirer » peut-on l’entendre dire. La vidéo comprend également une interview avec un phlébotomiste, Holly O’Donnell, qui reconnaît avoir travaillé pour une société que le Planning familial fournissait en tissus fœtaux.

Les sénateurs républicains ont réagi à ce scandale. Ils ont monté un groupe de réflexion chargé de constituer une proposition de loi visant à restreindre les subventions fédérales versées au Planning familial. Cette proposition de loi, portée par le sénateur Rand Paul, doit permettre qu’« aucune subvention fédérale ne soit plus versé au planning familial américain ni à aucune de ses filiales ». Le sénateur qui ajoute : « La grande nouvelle du jour est qu’il y aura un vote concernant la suspension des subventions versées au Planning familial ».

Il est probable que la proposition de loi des sénateurs républicains prévoie de suspendre les versements fait au Planning familial pour les verser à d’autres groupes et organisations œuvrant pour la santé des femmes.

Source : CNN – Généthique

______________________________________

Ndlr. Les déviances du Planning familial sont connues depuis longtemps, et confirme, s’il était nécessaire, la philosophie de sa fondatrice, Margaret Sangers (Les sources  en français sont rares, mais très nombreuses en anglais).


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail