Partager :

">

Partager :

" />

En France, deux chrétiens évangéliques traduits en justice pour un tract présumé homophobe

Lundi 7 septembre, deux chrétiens évangéliques auteurs d’un tract distribué dans les boites aux lettres en mai 2015, comparaîtront devant le tribunal pour « provocation, discrimination et injure publique ».

Mis en ligne le 1 septembre 2015 Imprimer Imprimer

Sur ce tract, intitulé « Délivré de l’homosexualité », le témoignage de Mickaël, ancien homosexuel revenu sur le « droit chemin ». Mickaël conseille « à une personne qui baigne encore dans ce combat spirituel qui est lié à la masturbation et la pornographie, qu’il est très important de se confier à quelqu’un de confiance, de ne pas garder ça en vous. Car, ce qu’on garde, ça germe, ça mûrit, et ça porte des mauvais fruits… ».

Le pasteur de l’église évangélique de Cognac et Jarnac a affirmé ne pas avoir été au courant de cette initiative personnelle de deux membres de la communauté, pour sa part il a exprimé ne pas cautionner ce tract.

L’association de défense des droits des homosexuels Adhéos a porté plainte afin que les auteurs soient poursuivis pour provocation, discrimination et injures publiques à l’encontre des personnes homosexuelles. Pour Frederic Hay, le président d’Adhéos, c’est une première en France, il se réjouit de l’importance judiciaire donnée à cette affaire.

Si le pasteur veut prendre ses distances, ainsi que la communauté, avec ces deux personnes il reste convaincu que ces propos ont été le fait de la maladresse et non d’une intention de nuire aux personnes homosexuelles :

« Ils vont devoir prendre leurs responsabilités, ajoute le pasteur. On ne s’en mêle pas. Néanmoins, je tiens à dire que ces deux personnes n’ont aucun mauvais fond et n’ont jamais tenu des propos homophobes. Leur tract était maladroit, mal écrit mais ils n’ont pas voulu faire passer un message de haine… »

Dans la Charente Libre il a également exprimé :

« C’est un membre de la communauté qui a pris la liberté de diffuser ça en croyant bien faire, en croyant vraiment tendre la main à des gens qui souffriraient de leur situation. Mais ce n’était pas une bonne idée, le titre surtout agressait vraiment les gens, même si c’était, j’en suis sûr, involontaire. »

Il ne semble pas à ce jour que le CNEF se soit exprimé sur ce sujet, ni l’église évangélique pour présenter des « excuses » suite à la diffusion de ce tract qu’elle a pourtant condamné.

Le CNEF a l’initiative du projet « Libre de le dire » pourrait s’exprimer pour préciser aux croyants évangéliques ce qu’ils sont libres ou pas de dire concernant ce délicat sujet de l’homosexualité.

A lire également : L’intégralité du prospectus présumé « homophobe » pour lequel deux chrétiens sont traduits en justice

Source : InfoChrétienne.com

Ndlr. Les techniques d’intimidation et de manipulation des lobbys homosexuels sont bien connus. Il semble que nous sommes dans ce cas de figure, et nous sommes encouragés à prier pour ces 2 chrétiens et pour leurs familles.


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail