Partager :

">

Partager :

" />

En Allemagne, une fête chrétienne est renommée la « fête des lumières » pour que les réfugiés musulmans se sentent accueillis

Le jour de la Saint Martin, aussi connu comme la fête de la Saint-Martin, est un événement traditionnel d’automne dans le calendrier chrétien, et qui se tient le 11 Novembre après la récolte. Mais cette année, de nombreux allemands ont décidé d’annuler l’événement annuel afin d’accorder « de la considération aux réfugiés. »

Mis en ligne le 12 novembre 2015 Imprimer Imprimer

Saint-Martin, aussi connu sous le nom de Martin de Tours, est aujourd’hui l’un des saints les plus connus. Soldat romain pendant de nombreuses années, Martin a fini par devenir moine après avoir rencontré un mendiant grelottant à la porte d’Amenes. En effet, après qu’il lui eut donné son manteau, Martin eut une vision du Christ, qui le poussa enfin à recevoir le baptême et à quitter l’armée pour la vie de moine.

Pendant des centaines d’années, les communautés ont célébré la vie de Martin, se rassemblant autour d’un feu à la veille de la Saint-Martin, appelée « Martinsfeuer, » avant de participer à une procession de lanternes à travers l’agglomération locale.

Tout cela s’apprête à changer. Cette année, de nombreux allemands ont décidé d’annuler l’événement annuel afin d’accorder  « de la considération aux réfugiés. »

« Nous avons délibérément choisi « la fête des lumières » parce que nous voulons que la signification de l’intégration et de l’unité atteigne autant d’enfants que possible, et pour que plus de gens participent à notre cortège, » a expliqué la tête de la Croix-Rouge allemande à Gerresheim.

De plus, la directrice par intérim de l’école communautaire salésienne Montessori Oberkassel, Nanette Weidelt, a déclaré au Rheinische Post que le nouveau nom a été adopté, « afin de faciliter l’intégration ».
D’autres, cependant, ne sont pas tellement favorables au fait de renommer la fête chrétienne. Breitbart a noté que le directeur de l’école primaire Sun Road à Düsseldorf a déclaré que les parents musulmans de son école « apprécient la procession traditionnelle de Saint-Martin ».  Cette tradition restera donc dans son établissement.

Kerstin Breuer, responsable de l’école Urban Street School à Kita Velberter, Oberbilk, a également déclaré que son école continuera à observer l’événement.

« Nous célébrons la St. Martin et non pas la « Fête des Lumières ». Ce fut également la décision des parents », dit-elle, expliquant que 90 des 100 enfants de l’école sont issus de familles d’immigrants, et environ 3/4 d’entre eux sont musulmans.

Selon les dernières estimations, l’Allemagne devrait s’attendre à recevoir environ 1,5 millions de réfugiés d’ici la fin de l’année, principalement en provenance de Syrie, d’Afghanistan et d’Irak. Aucun signe ne semble indiquer que les chiffres vont baisser et on estime qu’environ 10.000 personnes continuent d’arriver chaque jour.
Un rapport de InfoWars.com a noté que la blogueuse Pamela Geller soutient que ce changement est encore un autre exemple de la manière dont les allemands sont obligés de s’intégrer à la culture musulmane – et non l’inverse.

« Les migrants qui viennent dans nos pays sont issus de cultures dévastées. Quand et pourquoi a-t-il été décidé que nous devions faire taire et censurer nos traditions et nos mœurs pour les leurs – une société déchue qui étouffe et détruit ? »  a écrit Geller. « Ils fuient la dévastation et l’échec ; pourquoi adopter cela ici ? »

Selon le journal Epoch Times, ce n’est pas la première fois que la fête est attaquée. En 2013, Rüdiger Sagel du parti de gauche de Rhénanie du Nord-Westphalie a insisté pour que la fête de la Saint Martin soit modifiée pour tenir compte de la « forte proportion d’enfants musulmans. »« Vous ne devez pas imposer la tradition chrétienne, » avait-il dit.

Source : Gospel Herald/InfoChrétienne


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail