Emmanuel Macron prend des mesures contre le séparatisme religieux

Ce plan contre le séparatisme religieux comprendra notamment une formation pour les imams en France afin de s’assurer qu’ils apprennent la langue et puissent maîtriser les lois de la République et s’attachera à modifier des lois afin de permettre une meilleure surveillance et transparence du financement des lieux de culte.

Mis en ligne le 19 février 2020 Imprimer Imprimer

Suite à sa visite dans le quartier sensible de Bourtzwiller à Mulhouse, le président Macron a présenté mardi 18 février son plan contre le séparatisme religieux. Celui-ci comprendra une formation pour les imams en France afin de s’assurer qu’ils apprennent la langue et puissent maîtriser les lois de la République. Cette mesure tend à réduire progressivement l’impact que peuvent produire les 300 imams qui viennent prêcher en France pendant la période du Ramadan chaque année.

« Cette sortie de ce qu’on appelle l’islam consulaire est elle aussi extrêmement importante pour pouvoir réduire ces influences étrangères et là aussi, permettre de s’assurer que chacun et chacun respecte pleinement les lois de la République dans un cadre qui est connu de tous » a expliqué le chef de l’Etat.

De plus, le plan contre le séparatisme religieux s’attachera à modifier des lois afin de permettre une meilleure surveillance et transparence du financement des lieux de culte. « Nous avons besoin de transparence sur les origines et les finalités. D’où vient l’argent, qui le touche et pour quoi faire » a expliqué Emmanuel Macron qui se défend de vouloir cataloguer les religions mais bien de lutter contre l’islamisme.

_______________________________________
.
Lire également « A Mulhouse, Emmanuel Macron aux côtés d’une femme entièrement voilée. »
.
Sur le même thème :

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail