Dialogue entre un père homosexuel et son fils

Cette interview est unique par le fait qu’elle présente un dialogue ouvert entre entre Marc Jost, secrétaire général de l’Alliance évangélique en Suisse allemande et son père Samuel, âgé de 74 ans, qui vit en partenariat enregistré avec son compagnon. Deux visions qui s’opposent, mais dans le respect, et ceci dans les pages d’un quotidien laïc.

Mis en ligne le 31 janvier 2020 Imprimer Imprimer

Dans une interview parue le 21 janvier, la NZZ (Neue Zürcher Zeitiung) publie le dialogue intéressant entre Marc Jost, Secrétaire général de l’Alliance évangélique en Suisse allemande et son père Samuel, âgé de 74 ans, qui vit en partenariat enregistré avec son compagnon.

Réunis dans un restaurant de Thoune, le père et le fils échangent sur les différences qui les séparent et l’amour familial qui les unit.

Le père de Marc Jost, marié et impliqué dans une vie de famille chrétienne pendant de nombreuses années, raconte sa souffrance alors qu’il se savait homosexuel et n’osait pas en parler. A l’âge de 37 ans, il tente de mettre fin à ses jours et c’est son épouse qui le découvre à temps et le sauve. Cela va le conduire à sortir du silence et annoncer son homosexualité qui ébranle profondément toute la famille.

Pour Marc Jost, la séparation des parents a été positive car elle met fin à un mensonge, mais c’est aussi un choc. Dans ce face-à-face, le politicien de 45 ans explique à son père le profond respect qu’il a pour lui sans toutefois pouvoir accepter son choix de vie d’un point de vue biblique. A la question du journaliste qui lui demande si de son point de vue, son père vit dans le péché, Marc Jost répond : « De mon point de vue, fondamentalement, tout le monde est pécheur pour différentes raisons. (…) Pour moi la Bible est très claire sur ce point : la sexualité appartient exclusivement au mariage d’un homme et d’une femme. »

Son père s’étonne car son fils ne l’a jamais blâmé pour son homosexualité. « Cela vient de ma compréhension de base des êtres humains : tout le monde dépend de la compassion du Créateur. Pour moi, les tensions de notre famille étaient un symptôme de ce monde en rupture », confie le Secrétaire général de la SEA (Schweizerische Evangelische Allianz, branche alémanique du Réseau Évangélique Suisse) qui a par ailleurs pris position contre le mariage civil pour tous et contre l’extension de la loi antiraciste à l’orientation sexuelle.

Cette interview est unique par le fait qu’elle présente un dialogue ouvert entre deux visions qui s’opposent, mais dans le respect, et ceci dans les pages d’un quotidien laïc. A cet égard, vous trouverez un dossier portant sur le dialogue difficile entre la communauté LGBTI et les évangéliques dans le numéro de février à paraître du Christianisme Aujourd’hui.

_______________________________

Sur le même thème :

  • Dieu est-il homophobe ?
    Le pasteur anglican Sam Allberry, attiré par les personnes de même sexe, présente sa réflexion théologique sur l’homosexualité. Il explique aussi comment il vit avec ses tendances homosexuelles et en quoi une communauté chrétienne chaleureuse est un lieu où peut se vivre l’abstinence. Réflexion.

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail