Partager :

">

Partager :

" />

Des archéologues ont retrouvé des tissus et des graines de l’époque des rois David et Salomon

Cette découverte ouvre une fenêtre unique sur tout un aspect de la vie des peuples de cette époque pour laquelle, nous n’avions jamais eu de preuve physique avant.

Mis en ligne le 9 mars 2016 Imprimer Imprimer

Des archéologues israëliens de l’Université de Tel-Aviv, dirigés par le Dr. Erez Ben-Yosef, ont annoncé le 24 février, la découverte d’une collection de fragments de tissus et de graines datées de l’époque du roi David et de son fils Salomon.

« Aucun tissu n’a jamais été trouvé sur les sites de fouilles de Jérusalem, Megiddo et Hazor. Cette découverte ouvre une fenêtre unique sur tout un aspect de la vie pour laquelle, nous n’avions jamais eu de preuve physique avant. »

Cette découverte sans précédent permet donc de lever le voile sur le mode de vie des édomites, peuple semi-nomade, ennemi d’Israël, il y a environ 3000 ans.

« La grande variété de tissus fournit des informations nouvelles et importantes sur les édomites, qui, selon la Bible, ont combattu le Royaume d’Israël. Nous avons trouvé des pièces simplement tissées mais d’autres richement tissées, décorées et teintes, qui étaient certainement portées par l’échelon supérieur de leur société hiérarchisée. Cette qualité luxueusement tissée et ornée révèle la haute qualification des artisans ».

a déclaré le Dr. Orit Shamir, chercheur principal de l’Autorité des Antiquités d’Israël, qui a dirigé l’étude des tissus.

L’extraordinaire découverte a également mis au jour ce que les chercheurs appellent le trésor des « sept espèces ».

Il s’agit de milliers de graines de 7 espèces bibliques, 2 céréales et 5 fruits considérés comme des produits uniques de la Terre d’Israël. Certaines des graines ont été soumises à la datation au carbone 14, qui confirme de manière claire l’âge du site.

« C’est la première fois que des graines de cette période sont trouvées dans cet état de préservation et dans de grandes quantités…  Avec les récentes avancées scientifiques en génétique, nous sommes désormais capables de reconstruire le vin de l’époque du roi David, par exemple, ou de comprendre les processus de culture et de domestication qui ont laissé des traces dans l’ADN de la graine. »

a indiqué le Dr. Ben-Yosef.

« Nomad ne signifie pas simple. Cette découverte renforce notre compréhension des édomites comme une présence géopolitique importante. »

On pense en effet que les édomites ont été les premiers à exploiter les mines de cuivre de Timna. L’extraction et la fusion du cuivre pour produire des outils ou des armes, étaient des compétences inestimables et conféraient à celui qui les maitrisait une grande puissance. Il s’agissait d’une technologie de pointe.

Pour soutenir cette « silicon valley » au milieu du désert, la nourriture, l’eau et les étoffes ont dû être transportés sur de longues distances.

Source : Info Chrétienne


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail