Partager :

">

Partager :

" />

Culte évangélique en Suisse perturbé par un groupe hommosexuel

Le groupe gay bernois «Lieber Glitzer» s’est invité à une célébration de l’ICF (International Christian Fellowship), avec une banderole dévoilant deux femmes s’embrassant sous le slogan « Aime ton prochain ».

Mis en ligne le 19 décembre 2014 Imprimer Imprimer

Une petite flashmob lors d’un culte évangélique, mais cette fois-ci, ce sont des jeunes activistes qui avaient un message à faire passer. Ce week-end à Berne, le groupe bernois «Lieber Glitzer» s’est invité à une célébration de l’ICF (International Christian Fellowship), avec une banderole dévoilant deux femmes s’embrassant sous le slogan «Aime ton prochain».

MODERNE MAIS CONSERVATEUR

L’église libre ICF (qui voulait accueillir The Call de Lou Engle à Genève) a pour sermon classique au sujet du mariage homosexuel: «Le rêve de Dieu est le mariage hétérosexuel». Pour l’expert des sectes Hans Stamm, «l’homosexualité est considérée comme non naturelle, parfois même comme une aberration ou une punition de Dieu.»

Profitant d’une des célébrations très modernes de l’ICF (concerts, chansons, danse, une vraie boîte de nuit), les militants de «Lieber Glitzer» ont fait irruption sur la scène, en lançant préservatifs et confettis sur le public, relate le 20Minuten. «Nous voulions faire bouger les jeunes croyants», explique un charpentier de 22 ans qui a participé à la flash mob.

UN ANGE PASSE

Vite arrivés, vite partis, les activistes ont quitté la scène pop, laissant les fidèles babas: «Personne dans la salle ne savait exactement quoi faire après ça», dit Nicholas Burkhalter, pasteur de ICF Berne. Il aurait plutôt apprécié une conversation calme, pour débattre.

Source : 360° (site LGBT)


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail