Chili : des évangéliques portent plainte pour atteinte à la liberté de culte

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, toute réunion formant une concentration de personnes ont été interdites. Cela a conduit, le 24 mai, à l’arrestation pendant quelques heures d’un pasteur à Hualpén qui présidait un culte.

Mis en ligne le 8 juin 2020 Imprimer Imprimer

La Congrégation des Eglises évangéliques de la région Biobío au Chili a porté plainte contre l’État pour atteinte à la liberté de culte. Le 2 juin, les représentants de la congrégation ont déposé la plainte auprès de la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) et veulent également la déposer auprès de la Cour d’appel de Concepción. Ils ont également manifesté contre l’interdiction des cultes sur la Plaza Independencia de Concepción avec une dizaine de personnes, rapporte 24Horas.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, toute réunion formant une concentration de personnes ont été interdites. Cela a conduit, le 24 mai, à l’arrestation pendant quelques heures d’un pasteur à Hualpén qui présidait un culte. D’autres évènements semblables ont amené certains évangéliques à se sentir attaqués dans leur liberté de culte. « Nous n’appelons pas à la rébellion, à faire les choses de manière désordonnée mais à respecter les règles sanitaires », a précisé un pasteur lors du rassemblement du 2 juin. Estimant que les mesures de protection avaient été respectées, certains responsables évangéliques se sont rendus à la CIDH à Washington (Etats-Unis) pour déposer la plainte en personne.

____________________________________
.
Sur le même thème :

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail