Bientôt un nouveau navire-hôpital de Mercy Ships

L’ONG chrétienne Mercy Ships et son navire-hôpital « Africa Mercy » fascinent chrétiens et non-chrétiens. Interviewé par CNN Money Switzerland, Roland Decorvet, président de la branche suisse de Mercy Ships et ancien directeur de Nestlé Suisse, présente le nouveau paquebot que son ONG est en train de faire construire en Chine.

Mis en ligne le 9 décembre 2019 Imprimer Imprimer

L’« Africa Mercy » aura un grand frère : le « Global Mercy » ! C’est ce qu’a annoncé le 2 décembre Roland Decorvet, le président de la branche suisse de l’ONG Mercy Ships.

Ce bateau est en cours de construction à Tientsin en Chine, comme le confirme le siège de Mercy Ships à Lausanne. Financé par de grandes entreprises qui soutiennent l’ONG, il devrait sortir du chantier naval en automne 2020, puis être équipé du matériel médical nécessaire aux Philippines. Son entrée en fonction autour du continent africain devrait intervenir en 2021.

2000 bénévoles chaque année

Chaque année, le « Global Mercy » aura besoin de 2000 bénévoles pour le faire tourner, dont 600 personnes en permanence. La moitié de l’équipage sera composée de professionnels disposant d’une formation médicale, l’autre de cuisiniers, d’aides de ménage, de menuisiers, de plombiers et même d’enseignants ! Pour René Progin, responsable communication et relations publiques de Mercy Ships à Lausanne, « tout le monde peut servir à bord, même sans formation spécifique. Il y a des jeunes qui s’engagent à 18 ans, des familles, des couples et des retraités qui profitent de donner du temps ! » Plus grand que l’Africa Mercy, le « Global Mercy » sera équipé de 5 blocs opératoires pour mener à bien des opérations maxillo-faciales, orthopédiques et gynécologiques.

Deux navires-hôpitaux autour du continent africain

Pour René Lehmann, le directeur de Mercy Ships Suisse, « l’expansion de notre flotte… permettra de doubler nos efforts afin qu’à l’avenir les capacités pour réduire la pauvreté et l’exclusion dues au manque de soins chirurgicaux soient de plus en plus disponibles localement », confie-t-il dans le rapport 2018 de l’ONG.

A ce jour, l’ONG Mercy Ships, fondée par Don et Deyon Stephens de Jeunesse en Mission en 1978, a utilisé quatre bateaux. L’« Anastasis » a été le premier à être équipé pour venir en aide aux populations les plus précarisées de la planète. Il y a eu ensuite l’« Island Mercy », le « Caribbean Mercy », et l’Africa Mercy ». Ce dernier continuera à naviguer en même temps que le « Global Mercy » autour du continent africain.

Serge Carrel

Source : LaFree.ch

___________________________________________

Sur le même thème :

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail