Banalisation de la Shoah et antisémitisme : après Alost, voici Campo de Criptana (vidéo)

Au programme de la « fête » un groupe des personnes portant un uniforme ressemblant étrangement à l’uniforme nazi ainsi qu’un char évoquant un camp de concentration et les cheminées des fours crématoires, entouré de personnes en uniforme rayé des déportés, le tout sous une musique populaire joyeuse.

Mis en ligne le 27 février 2020 Imprimer Imprimer

Comme si le scandale du défilé annuel dans la ville belge d’Alost n’avait pas suffi, voici que c’est au tour d’une ville espagnole de se livrer à un spectacle nauséabond dans cadre des festivités du carnaval. Un défilé dans la ville de Campo de Criptana, au sud-ouest de Tolède a provoqué la colère en Israël et parmi les organisations juives internationales.

Au programme de la « fête » un groupe des personnes portant un uniforme ressemblant étrangement à l’uniforme nazi ainsi qu’un char évoquant un camp de concentration et les cheminées des fours crématoires, entouré de personnes en uniforme rayé des déportés, le tout sous une musique populaire joyeuse.

Paradoxalement, les organisateurs de ce spectacle hideux prétendaient « vouloir rendre hommage aux six millions de personnes mortes exterminées de façon injuste lors de la Seconde guerre mondiale » et affirmaient « ne vouloir offenser ni de blesser personne »!!!

L’ambassade d’Israël en Espagne a dénoncé une « banalisation vile et répugnante de la Shoah qui se moque des six millions de Juifs assassinés ». Suite à cela, l’association culturelle à l’origine de ce choix a présenté ses excuses et a renoncé à présenter ce spectacle dans d’autres défilés. Un geste dont n’a pas été capable le maire d’Alost en Belgique qui persiste à demander aux Juifs de faire preuve d’un peu d’humour, dont ils sont totalement dépourvus comme tout le monde le sait…

Source : IIF Alsace – Bull.n°144

______________________________
.

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail