Partager :

">

Partager :

" />

Attentat au Pakistan : un malheur triplement prévisible

L’attentat perpétré dimanche dernier au Pakistan contre la communauté chrétienne de Lahore, à l’occasion de Pâques, n’est une surprise pour personne.

Mis en ligne le 30 mars 2016 Imprimer Imprimer

Prévision 1 : menaces antichrétiennes depuis la pendaison de Mumtaz Qadri

Les survivants hospitalisés sont sous étroite surveillance car ils pourraient être toujours ciblés par des terroristes. Les autorités craignent que ces derniers ne reviennent achever leur « travail ». Selon des sources locales, il existe un lien étroit entre l’attentat de Lahore et les partisans de Mumtaz Qadri, l’assassin de Salman Taseer*, pendu par décision de justice le 29 février 2016. En effet, l’attentat de Lahore est survenu alors que des milliers de partisans de Qadri, réclamaient dans la zone rouge d’Islamabad, l’exécution de la chrétienne Asia Bibi.

Prévision 2 : Le Pakistan, 6e position de l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens

Cet attentat terrifiant confirme une nouvelle fois le triste classement de ce pays, en 6e position parmi les 50 où les chrétiens sont le plus persécutés dans le monde. Il s’agit du plus haut rang que ce pays ait jamais atteint, car la violence contre les chrétiens y est comparable à celle du Nigéria. Au Pakistan, les chrétiens sont persécutés à la fois par les organisations islamistes radicales, par les foules qui déversent sur eux leur violence et par les effets de l’islamisation de la société pakistanaise, qui en les discriminant, les isolent du reste de la population. Ces violences contribuent à l’exode des chrétiens, notamment en Thaïlande. D’après le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, il y aurait actuellement 11 500 demandeurs d’asile pakistanais, tous chrétiens, dans ce pays.

Prévision 3 : Les chrétiens, déjà cibles d’attentats à Lahore

Les attentats à l’encontre des chrétiens à Lahore ne sont pas une nouveauté. L’an dernier, le dimanche 15 mars, deux églises, Christ Church Yohanabad et Yohanabad Catholic Church, avaient été la cible des talibans à Lahore. Le bilan était d’au moins 17 morts et 80 blessés.

*Salman Taseer a été assassiné par son garde du corps, Mumtaz Qadri, suite à ses positions contre la loi anti-blasphème et son soutien à Asia Bibi.

Source : Portes Ouvertes

Sur le même thème : Attentat de Lahore : le calvaire des chrétiens du Pakistan


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail