21 mars : Journée Mondiale de la Trisomie 21

Les personnes trisomiques ont les mêmes besoins que tout le monde : étudier, travailler, avoir l’occasion de parler et d’être entendu. Les aider et les soutenir pour ces actions ne change pas la nature de ces besoins, cela ne les rend pas « spéciaux ».

Mis en ligne le 21 mars 2017 Imprimer Imprimer

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Trisomie 21, la Fondation Jérôme Lejeune lance en France la vidéo internationale « Not special needs, just human needs » (« Pas de besoins spéciaux, juste des besoins humains »). Cette vidéo (ci-dessous, sous-titrée en français) est le fruit d’une collaboration de la Fédération italienne CoorDown avec l’agence Publicis (Amérique du Nord) avec la participation de plusieurs associations dans le monde, parmi lesquelles la Fondation Jérôme Lejeune pour la France.

Recevoir une bonne éducation, obtenir un emploi, sortir avec des amis, faire du sport, exercer pleinement ses droits en tant que citoyen sont des aspects importants de la vie de chacun et des besoins que personne ne songerait à définir de « spéciaux ». Pourtant, ce sont les termes employés pour étiqueter les besoins des personnes trisomiques.

Le terme «besoins spéciaux» est un euphémisme, une manière considérée comme politiquement correct de parler des personnes handicapées. Or les personnes trisomiques ont les mêmes besoins que tout le monde : étudier, travailler, avoir l’occasion de parler et d’être entendu. Les aider et les soutenir pour ces actions ne change pas la nature de ces besoins, cela ne les rend pas « spéciaux ».

Source : Fondation Lejeune

À découvrir également le tout nouveau clip MMK


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail